Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Assemblée Citoyenne de La Rochelle

De nouveaux modes de transport collectifs

23 Octobre 2013

Alors que La Rochelle se dépeuple, au profit de la proche couronne, voire à 30 km ou plus, la politique de transport doit s'inscrire dans le schéma d'une alternative au tout-routier et permettre une réappropriation du centre ville par les habitants de la périphérie (femmes avec enfants, personnes âgées... pour qui le coût d'un abonnement représente souvent une somme trop élevée à payer), contribuer à créer du lien social et de la mobilité, (les transports collectifs devenant eux-mêmes des lieux de socialisation, d'échange, de rencontre...) :

- Elle participe d'une action par une conception globale de la ville et l'arrêt de l'externalisation des activités commerciales à sa périphérie.

- A cette fin, la gratuité totale d’accès au réseau RTCR et Yelo-Véolia doit être mise à l'étude, la DSP Yelo-Véolia remise en cause avec réintégration à la régie.

- La mise en place de la gratuité des transports en commun vise une politique de développement durable et de rénovation totale du réseau de transport.

- La gratuité ne suffisant pas à rendre un réseau "attractif", sa conception devra être repensée en étroite concertation avec les usagers pour améliorer et diversifier l'offre (dessertes, lignes supplémentaires, cadencement, fréquence...).

- Dans le cadre le cette politique, nous proposons d’agir prioritairement pour compléter ce dispositif, notamment pour désengorger la RN137 (4 voies périphérique)

La RN 137 saturée n'a pas vocation a être une autoroute urbaine. Il est urgent d'impulser réellement, en se battant pour en obtenir les moyens (au delà des promesses et effets d'annonces (1), une politique d'alternative à la route par :

- la mise en place d'un véritable cadencement ferroviaire sur les trajets La Rochelle/Rochefort. La Rochelle/Niort (2) (ouverture de point d'arrêt à Aigrefeuille/Le Thou, La Jarrie [en étude depuis 2003] et pourquoi pas, La Jarne, Chambon (3) et Aytré Gare). La Rochelle/Marans (4) (ouverture de points d'arrêt à Dompierre-sur-Mer, Sainte-Soulle et Perigny) et le développement des liaisons La Rochelle/Nantes et La Rochelle/Bordeaux.

- la desserte des zones industrielles de Périgny et La Pallice, dans le cadre d'un futur Tramway, ou utiliser les infrastructures ferroviaire existantes pour une liaison TER ou Tram /Train.

- la réduction des circulations de fret routier au profit du ferroviaire en imposant des contraintes environnementales sévères aux entreprises pour leurs approvisionnements ou expéditions.

- Et également :

- Mettre fin aux mesures de financement direct ou détourné favorisant le transport aérien low-cost, (171 000 € en 2013) voire entrant en concurrence avec des services publics existants.

- Obtenir, au nom de l'égalité des droits entre les citoyens, des principes de liberté de circulation sur le territoire et de la non-sélection par l'argent, la gratuité du pont et accès à l'île de Ré, agir pour assurer le maintien de la gratuité pour celui d'Oléron.

- Agir pour la réalisation du contournement ferroviaire de La Rochelle, et dans l'attente, pour la remise à niveau de la voie actuelle.

- Dans la logique de l'ensemble de ce dispositif, ne pas participer au financement de la A831 qui n'est d'aucun intérêt pour la desserte de La Rochelle.

1http://www.sudouest.fr/2013/09/27/pass-dechets-mise-au-pointau-fil-des-dossiers-a-l-ordre-du-jour-1181327-1391.php
210 000 voitures en provenance des cantons de La Jarrie et Aigrefeuille se rendent chaque jour à La Rochelle
3http://www.sudouest.fr/2011/02/11/ces-gares-pretes-a-renaitre-315520-1391.php
4 Marans, ville de 4 750 habitants, se situe à 23 kilomètres de La Rochelle, au nord de l'Aunis. Environ 70 % des actifs travaillent sur le territoire de la Communauté d'agglomération de La Rochelle.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article